Septembre !

Les adieux aux premières rencontres,

Tu rêves, ce soir de la vie.

L'été étend jusqu'à toi son étoupe.

Ce jour, on sème de nouveau les amertumes 

Que j'arroserai.

Ce silence c'est toujours toi.

 

" C'est dans les livres que j'ai rencontré l'univers: assimilé, classé, étiqueté, pensé, redoutable encore; et j'ai confondu le désordre de mes expériences livresques avec le cours hasardeux des événements réels." J.P. Sartre, Les Mots, Folio, p. 46.